puck-EDIT-2

La première chose à savoir pour bien utiliser un capteur FlexiForce

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Nous avons récemment demandé à Tekscan ce que serait LA chose qu’un utilisateur de FlexiForce™ devrait faire pour bien commencer son processus d’intégration .

Réponse : dans le doute, utilisez un puck (concentrateur de force)

Pourquoi est-ce si important ? Utiliser un puck (c’est le palet qui sert à jouer au hockey sur glace) vous permet de vous assurer que vous respectez la règle 100-70. Cette règle énonce que le meilleur résultat sera obtenu quand 100% de la charge est concentrée à l’intérieur de la surface sensible et que 70-85% de la surface est sollicitée. Le meilleur moyen d’obtenir ce résultat est d’utiliser un puck, une interface.

En fonction de votre application, vous devriez tester plusieurs matériaux pour déterminer le meilleur puck. Néoprène, polycarbonate, delrin, aluminium et acier inox ont été utilisés avec succès.

Il existe deux situations dans lesquels un puck peut optimiser la performance d'un capteur FlexiForce

DistributedLoadImage

Dans le cas où la force est répartie et que la surface de contact est plus grande que la zone sensible, ce qui peut sous charger le capteur. En utilisant un puck on peut assurer des mesures plus précises de cycle en cycle en concentrant les efforts de manière uniforme sur la surface sensible.

PointLoadImage

Lorsque la charge est ponctuelle et que la zone de contact est beaucoup plus petite que la zone sensible. L’utilisation d’un puck peut aider à réduire l’effet d’une pression excessive sur une portion spécifique de la zone sensible. Cela pourrait rapidement entraîner une déformation plastique et compromettre la répétabilité. De plus le puck peut aussi compenser un déplacement du point de chargement réduisant encore les variations de sortie.

Voici à présent 3 questions à vous poser pour déterminer si votre application pourrait bénéficier de l’utilisation d’un puck..

  1. Quelle est la taille de de la zone de contact de l’actionneur par rapport à celle de la zone sensible ? Si elle est beaucoup plus large ou beaucoup plus petite que la surface sensible, le puck permettra d’obtenir une performance optimale.
  2. Est ce que la force est appliquée au même endroit à chaque fois ? Si ce n’est pas le cas, un puck est nécessaire.
  3. Quel est le meilleur matériau pour le puck sur cette application ? Des matériaux, souple ou rigide peuvent se comporter de manières différentes s’agissant de la linéarité, de l’hystérésis, de la réponse du capteur, du cisaillement, et d’autres facteurs. Pendant la phase de conception, essayez plusieurs matériaux afin de définir le meilleur.

Pour plus d’info consultez nos guides FlexiForce pour une intégration réussie