Les films de mesure de pression, comme Fujifilm Prescale, sont l'une des méthodes les plus courantes pour tester la pression d'interface entre deux surfaces. Lorsqu'une pression est appliquée sur le film, de minuscules microbulles de colorant éclatent dans l'épaisseur du film pour révéler divers niveaux de pression représentés par la densité de la couleur obtenue. Ceci fait finalement apparaître sur le papier une cartographie du contact montrant la pression de contact et sa distribution sur la surface.

Alors que les produits à base de film de mesure de pression produisent essentiellement un "instantané" des pics de pression, un système de cartographie de pression I-Scan offre de surcroît la possibilité de saisir des données de pression dynamiques en temps réel qui peuvent être visualisées tout au long du processus d'essai.

Quelles sont les différences entre les systèmes de cartographie de pression I-Scan et les films de mesure de pression ?

Données recueillies

Comme expliqué, le film de pression ne capture que les pics de pression au cours d'un processus de test. Il n'y a aucun moyen pour un utilisateur de film de pression de déterminer quand le maximum de pression s'est produit au cours de l'essai. En revanche, les systèmes I-Scan capturent toute la plage des pressions qui se sont exercées pendant toute la durée du test. Non seulement l'utilisateur d'un I-Scan peut déterminer où la pression maximale s'est produite au cours de l'essai, mais il peut aussi analyser tout changement de pression survenu au fur et à mesure des ajustements.

Possibilités d'analyse

Les utilisateurs de films de pression peuvent avoir recours à un scanner numérique pour importer les images dans un système d'analyse afin de quantifier les données dans un format numérique. Ces données ne peuvent cependant pas être étalonnées avec précision, elles peuvent simplement indiquer le niveau de pression. Les utilisateurs de I-Scan ont accès à un logiciel robuste doté de nombreux outils d'analyse et de fonctionnalités qui leur permettent de bénéficier d'un meilleur aperçu de l'essai. Les fonctions d'enregistrement et de lecture du logiciel I-Scan permettent également une analyse plus approfondie, ainsi que la possibilité d'exporter des rapports de données dans des formats de fichiers courants (.doc, .csv, ASCII, etc.).

Efficacité et productivité

Le film de pression étant un produit à usage unique, le processus de mise en place peut être long, surtout si plusieurs tests sont nécessaires. Les capteurs I-Scan sont réutilisables et peuvent rester sur les surfaces d'essai aussi longtemps que nécessaire.

Quelle option répond le mieux à vos besoins ?

En bref, si vous souhaitez simplement capturer un aperçu brut d'un seul et unique événement de pression maximale, le film de pression peut être un choix économique pour vous. Mais si votre projet peut être enrichi de données exploitables permettant d'analyser les changements de pression dans le temps, pensez à investir dans un système I-Scan.

Cette page est une traduction de l'article original posté sur le site de Tekscan, fabricant du système T-Scan.